sonia-naturo

  Le "bien-être" au naturel

Vidéos / Articles

Ici vous trouverez des explications, des vidéos... N'hésitez pas à laisser un commentaire.

Les conseils prodigués sur ce site ont pour but de donner les meilleures conditions à chacun pour favoriser les bonnes conditions propices à l'émergence d'un état de santé optimal. Biensur les conseils ne dispensent pas de l'avis de votre médecin, ces vidéos ne remplacent en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découle. De ce fait, l'utilisation des informations fournies s'effectue sous la pleine et entière responsabilité de l'utilisateur.

Si vous ne visualisez pas les vidéos en dessous du titre, installez google chrome.

afficher :  plein / résumé

Le coeur 2

Publié le 18 mai 2019 à 14:35 Comments commentaires (0)

Le coeur et la gestion du stress :

Dans l'article 1, on a vu que le stress épuise notre organisme. Voici quelques clefs :


De quoi a besoin le système nerveux ?


Le système nerveux a besoin des éléments suivants pour être bien nourrit :

- oxygène : marches dans la forêt, bol d’air Jaquier, cohérence cardiaque,

- sucre : glucose qui doit être amené par les glucides complexes principalement,

- d’eau de source faiblement déminéralisée,

- d’oméga 3, 

- phospholipides (jaune d’œuf mollet ou coque),

- vitamines du groupe B,

- acides aminés, qui vont permettre de fabriquer les neurotransmetteurs

- magnésium,

- contact avec les éléments vitaux : lumière, couleur, odeur, arômes, sons,

goûts, saveurs, toucher, contact avec ce qui vit, etc.,

- activités physiques douces,

- sommeil, en quantité et en qualité,

- relaxation.


A savoir :

L' Esprit se décline sous cinq formes en lien aux aspects psychiques et émotionnels de l'être humain et en lien direct à leur organe respectif (Source : institut de Médecine Traditionnelle Chinoise) :

Le Cœur : Source de vitalité, joie, discernement

Le Foie : Source de créativité et d'élaboration de projets

Le Rate : Source de l'apprentissage et de la cohérence

Le Poumon : Source de l' instinct de survie et de la protection de soi

Le Rein : Source de la volonté et de l'affirmation du soi.     

Le coeur

Publié le 17 mai 2019 à 14:35 Comments commentaires (0)

Pour faire simple, Le coeur cet organe creux, est la "pompe" de tout le système cardio-vasculaire.

C'est lui qui propulse le sang dans tout le réseau de vaisseaux sanguins.

Ses principales fonctions sont

- apporter de l'oxygène et les nutriments à tous les organes par l'intermédiaire du sang,

- libérer les organes de tous leur déchets.

- Toutes les cellules contiennent du sang. Le sang apporte de l’oxygène et des nutriments nécessaires

à tout le corps.

La circulation n’est possible que lorsque les conditions sont remplies : tonicité des tissus, fluidité

de la circulation, mouvements de la pompe musculaire et cardiaque, mouvements respiratoires.


You need Adobe Flash Player to view this content.


- La tonicité des tissus : les artères et les vaisseaux : leurs rôles consistent à contenir solidement la circulation du sang et de résister à la pression qu'exerce le coeur pour propulser le sang dans tout le coeur. Il est pour cela important d'avoir une hygiène de vie équilibrée tant mental que physique et alimentaire (nutriments nécessaires) afin que les tissus soient solides.

Le sang véhicule parfois des produits acides : stress, activité trop importante, alimentation). Le pH ne devant pas changer (doit rester stable), le corps va donc augmenter le volume de sang (ce qui conduit à l’hypertension), lié à une déminéralisation dans les tissus (les parois des vaisseaux sanguins : artères) car il doit se procurer des minéraux et donc il ira les récupérer dans le corps. C’est un mécanisme d’adaptation mais cependant dangereux.

Le repos et et une alimentation très riche en nutriments (macro et micro) en petites quantités et en fréquences espacées afin de laisser le corps se reposer seront précieux.


- La fluidité de la circulation : Comme il est indiqué plus haut, afin que le sang soit fluide, il ne doit pas être chargé de toxines. Si c'est le cas, il est dù à un mode de vie non conforme au besoin réel du corps tant sur le plan spirituel que physique. Il est necessaire d'effectuer un bilan afin de rétablir l'équilibre.


- L'activité musculaire, la pompe cardiaque :

Afin de stimuler les contractions cardiaques, il est nécessaire que l'information soit transmise. C'est le rôle notamment des glandes surrénales qui vont produire (entre autres) l'adrénaline : une neurohormone.

S'il y a sursollicitation, les récepteurs diminuent leur sensibilité. Les glandes surrénales sont donc épuisées et ne produisent plus, c'est l'arrêt cardiaque.

A savoir : en médecine chinoise, les reins désignent l'émotion des peurs. Il est important de gérer ses émotions dès quelles interviennent (promenade, soirée entre amis, sport, relaxation, yoga, sophrologie, marche en forêt...)

D'où l'importance de repos, de relaxation, de temps pour soi, de méditation, de respiration : cohérence cardiaque, gestion des émotions....

Il est vraiment nécessaire d'écouter les premiers symptômes qui sont des indicateurs (par exemple : sensation de froid, fatigue, émotivité, nervosité, manque de fer... ) même s'ils ne vous gênent pas dans votre vie quotidienne. Si les signaux ne sont pas pris en compte, d'autres plus graves surviendront plus tard... 



L'aloe vera

Publié le 12 mai 2019 à 11:35 Comments commentaires (0)

Vive les jus !

Publié le 3 avril 2019 à 3:40 Comments commentaires (1)

 

« Le secret du changement est de concentrer toute son énergie, non pas à lutter contre notre passé, mais à construire notre avenir » Socrate.


Saviez vous que la vitamine C et les vitamines du groupe B sont indispensables au bon fonctionnement de notre ADN ? Elles interviennent aussi dans notre système nerveux en tant que cofacteurs pour fabriquer des neurotransmetteurs, mais aussi notre foie pour éliminer les déchets et notre système immunitaire pour éliminer les microbes. Ces manques créent des terrains dénutris, acidifiés et tout ceci est accentué par notre mode de vie de plus en plus stressant et polluants.

Une bonne manière de stopper ces évolutions néfastes pour votre corps est de boire régulièrement des jus légumes frais, véritable apport de vivant pour vos cellules : ils reminéralisent en hydratant, alcalinisent, atténuent l’inflammation, détoxifient et régénèrent. Mais biensur privilégier l'activité douce en nature pour la recharge énergétique et apprendre à gérer ses émotions...


Exemple d'accompagnement

Publié le 25 mars 2019 à 10:25 Comments commentaires (0)

Comment se déroule une séance :

La majorité des consultants au cabinet souhaitent un soutien pour divers troubles (cancer la plupart, mais aussi stress, études scolaires, problèmes articulaires, surpoids...)

Comment je travaille :

Etude du terrain : comprendre le fonctionnement du corps humain, la physiologie pour trouver une solution et renforcer l'autoguérison. Chercher la cause de la cause du trouble dans le mode global de son fonctionnement (le corps est un tout physique et psychologique).

Comment la personne en est arrivée là. Pour cela j'établis un bilan d'environ 1h30.


Important : un mal de tête pour une personne, n'aura pas la même cause entre plusieurs personnes d'où le bilan différent. D'autant que chaque organisme réagit différemment. Donc plutôt que taire le symptôme seulement avec de la menthe poivrée (par exemple), j'analyse et recherche en continuant et en questionnant. Pour une pression au niveau de la tête, plusieurs pistes sont possibles (la lymphe, le foie parce qu'il gère entre autre la circulation sanguine. En médecine traditionnelle chinoise, le foie est le siège de la colère. Et bien d'autres en étudiant le terrain de la personne.


Comment repérer un foie qui fonctionne mal ? avec plusieurs questions : disgestion, sommeil, examen de la langue, les selles, varices, jambes lourdes, circulation de l'énergie dans les méridiens, émotions...


Autre exemple : problème de peau : causes à chercher  : conflits relationnels, stress, manque d'ensoleillement, savons agressifs, foie, intestins déséquilibrés... Les conseils suivant la personnes : bains, air pur, fruits et légumes, massages, réglages alimentaires, exercices de respiration, phytothérapie adaptée...

Comme vous l'aurez compris, Il ne suffira donc pas seulement de conseiller une crème à l'aloé véra.

Mieux vaut "gai rire" que "soi nier".


Les symptômes :

Recueil des informations.


Recherche de l'étiologie du trouble :

Virus, bactéries par faiblesse du système immunitaire (bilan : recherche de la cause en fonction de la personne : stress, fatigue, contrariété, alimentation, sommeil...)


Accompagnement :

Réglage alimentaire en fonction du bilan (recherche de la cause) et de la personne.

Accompagnement avec des plantes adaptées ou/et argile (en fonction des précautions d'emploi selon le bilan), phytothérapie, relaxation, (attention pour les enfants ou femmes enceintes, d'où l'intérêt du bilan), pro/prébiotiques naturels, hygiénisme.

Conseils hygiène de vie pour répondre aux besoins du corps. Du message que l'organisme souhaite faire passer afin que la personne améliore définitivement son état, renforce son système immunitaire et ne se retrouve plus face à ce même problème. 


En résumé, la naturopathie cherche la cause. Elle n'essaie pas de faire seulement taire un symptôme de façon naturelle. Il s'agit de connaissance de la physiologie du corps : science qui étudie les fonctions et les propriétés des organes et des tissus des êtres vivants ; ces fonctions. 


Pourquoi : parce que si on ignore le signal du corps (on tait un symptôme de façon naturelle ou allopathique), notre corps enverra un nouveau message (maladie) et ainsi de suite, jusqu'à que ce soit plus grave, jusqu'à qu'il se fasse entendre...


Qu'est ce que l'homéostasie ?

La loi de l’homéostasie : tout système vivant, sans perturbations, revient spontanément vers l’état d’équilibre.




Les conseils ne dispensent pas d'une visite chez votre médecin.

Stop à la grippe !

Publié le 7 février 2019 à 15:25 Comments commentaires (0)

J'ai crée aussi des flacons "roll-on" à base d'huiles essentielles adaptées aux enfants. Appliquer sous les pieds, le long de la colonne vertébrales, matin et soir. 

Les reins

Publié le 7 février 2019 à 14:30 Comments commentaires (0)

You need Adobe Flash Player to view this content.

Cohérence cardiaque

Publié le 28 décembre 2018 à 15:35 Comments commentaires (0)

Epuisé ?

Publié le 5 novembre 2018 à 9:55 Comments commentaires (0)

You need Adobe Flash Player to view this content.


Les effets de l'alimentation sur les enfants

Publié le 4 avril 2018 à 3:35 Comments commentaires (0)

You need Adobe Flash Player to view this content.

Manque d'attention, de concentration, troubles du comportement, hyperactivité ? Et je ne parle pas des problème ORL tout l'hivers et des allergies...

Nos enfants (et nous !) ont besoin de repos tant sur le plan émotionnel que sur le plan digestif.

En plus d'un cadre serein, qui respecte le rythme et les besoins, je vous invite à tester par vous-même, n'hésitez pas à demander des conseils, je reste disponible.

C’est ce que la science ne cesse de démontrer !

Alimentation + relaxation = épanouissement

Les produits laitiers 2

Publié le 29 mars 2018 à 13:30 Comments commentaires (1)

You need Adobe Flash Player to view this content.

L'E.F.T. et les phobies

Publié le 29 mars 2018 à 4:50 Comments commentaires (1)

You need Adobe Flash Player to view this content.

Le FASTER EFT est une technique variante de l'EFT surprenante aussi (formation en projet pour l'année prochaine)

L'E.F.T. aussi pour les enfants

Publié le 29 mars 2018 à 4:45 Comments commentaires (0)

You need Adobe Flash Player to view this content.


Découverte de l'E.F.T.

Publié le 29 mars 2018 à 4:40 Comments commentaires (0)

You need Adobe Flash Player to view this content.

Voilà une vidéo explicative sur l'E.F.T. : (Emotionnal - Freedom - Technique) Technique de Libération Emotionnelle.
Petite rectification sur la journaliste, pour obtenir le certificat il n'est pas nécessaire d'avoir été psychologue auparavant, la formation est accessible aux thérapeutes.

Petit déjeuner

Publié le 25 mars 2018 à 14:25 Comments commentaires (0)

You need Adobe Flash Player to view this content.

Le petit "dé-jeuner" est-il indispensable ? Pourquoi considérer les enfants qui n'ont pas faim comme des incapables ? Ils écoutent leur corps et non pas les industriels...
Parents et écoles : je vous invite à voir cette vidéo explicative ! Attention : ne pas confondre "je n'ai pas faim" qui est une réponse du corps avec "je n'ai pas le temps". Dans ce cas, préparez à l'avance des boules énergétiques à emporter avec une petite bouteille d'eau citronnée additionnée de miel pour éviter le coup de fatigue de 10 h ou de 11 h.
Le corps a besoin d'éléments qui vont nourrir les cellules et non pas d'éléments qu'il va tenter d'éliminer !

Faut-il apprendre aux enfants à s'excuser ?

Publié le 19 mars 2018 à 9:50 Comments commentaires (0)

http://www.psychologies.com/Famille/Education/Autorite-Transmission/Interviews/Faut-il-apprendre-aux-enfants-a-s-excuser

Faut-il apprendre aux enfants à s’excuser ?

Votre enfant a insulté un camarade. Ni une ni deux, vous lui ordonnez de lui demander pardon. Pourtant, l’obliger à s’excuser est inutile. Pire, c’est une manière de le déresponsabiliser, considère Isabelle Filliozat, psychothérapeute et écrivaine. Au contraire, l’enfant doit prendre conscience du mal qu’il a causé pour développer son empathie et s’engager dans un véritable processus de réparation.

Propos recueillis par Mathieu Blard

Faut-il exiger d’un enfant qu’il présente des excuses lorsqu’il a fait du mal à autrui ?

Isabelle Filliozat : Réclamer des excuses à un enfant n’a aucun sens. L’étymologie du mot excuse estex causa. Cela signifie littéralement « je ne suis pas en cause ». Il n’est donc pas souhaitable qu’il demande pardon lorsqu’il fait du mal à ses camarades. C’est une manière de se déresponsabiliser. Il vaut mieux lui apprendre à témoigner de l’empathie. Et plutôt que de lui demander de présenter des excuses, chercher à lui faire mesurer l’impact de son comportement sur l’autre.

Comment faire, par exemple, s’il blesse quelqu’un ?

I. F : Si l’enfant a frappé un copain, au lieu de l’enjoindre à demander pardon, mieux vaut le pousser à écouter son camarade. Ensuite, il faut le faire répéter et reformuler ce qu’il a compris des propos de l’autre enfant, pour être sûr qu’il les a bien intégrés. Enfin, demander à l’autre enfant ce qu’il ressent, pour que le premier puisse réaliser ce qu’il a déclenché dans le cœur du second. Il est alors obligé de développer son empathie, et va naturellement et spontanément vouloir réparer. Si ce n’est pas le cas, on va le lui proposer. Les excuses sont une invention d’adulte et n’ont aucun sens dans l’éducation. Enseigner à un enfant l’excuse, c’est lui apprendre à être centré sur lui-même. Si on le pousse à l’empathie, on lui apprend au contraire à se tourner vers l’autre.

Mais les excuses ne sont-elles pas centrales pour vivre en société ?

I. F : Elles relèvent de la politesse. Elles sont appropriées lorsque la faute n’est pas de notre fait. On apprend par exemple aux enfants à s’excuser lorsqu’ils ont marché sur les pieds de quelqu’un dans le métro car ils n’y sont effectivement pour rien. Dans ce cas, ils intègrent cette notion par l’imitation de leurs parents. Mais demander pardon ne relève pas de l’empathie. En présentant ses excuses, on évite de prendre conscience de la souffrance occasionnée à l’autre et on évite surtout de donner réparation.

Du point de vue de la victime, n’est-ce pas difficile de ne pas recevoir d’excuse ?

I. F : Au contraire. Le plus difficile est de recevoir des excuses. On ne se sent pas réparé. Alors que la victime peut se sentir mieux si l’enfant qui lui a fait mal choisit de se centrer sur elle, qu’il perçoit sa blessure, qu’il écoute ses sentiments et qu’il propose réparation. Evidemment, une telle démarche est bien plus coûteuse pour « l’agresseur ».

Que faire pour que les enfants intègrent cette empathie ?

I. F : Il est possible de les aider à développer leur cerveau empathique. Par exemple, à l’heure de l’histoire du soir, on peut souligner les situations qui font référence à une marque d’empathie d’un personnage envers un autre, en s’appuyant sur le récit. On peut aussi interroger le petit, lui demander : « à ton avis, que ressent ce personnage qui a été insulté » ?

Faut-il sévir face à un enfant qui ne manifeste pas ou peu d’empathie ?

I. F : La punition est inutile. Le cerveau préfrontal de l’enfant n’est pas aussi développé que celui de l’adulte, il ne pense pas spontanément à ce qu’il a fait. Cette partie de notre cerveau qui évolue jusqu’à 28 ans permet d’identifier les émotions des autres, de se centrer sur autrui et de se mettre à sa place. C’est pourquoi il n’est pas utile d’isoler l’enfant pour qu’il réfléchisse, il ressentira seulement une injustice. Avoir conscience de la réalité des capacités mentales de l’enfant permet de les aider à se développer.



Des livres adaptés aux lecteurs dyslexiques

Publié le 16 mars 2018 à 5:30 Comments commentaires (0)

You need Adobe Flash Player to view this content.

Du Bio oui mais...

Publié le 12 mars 2018 à 16:30 Comments commentaires (1)

You need Adobe Flash Player to view this content.

Pour nourrir nos cellules et les régénérer, notre corps a besoin de produits vivants sans produits néfastes qui vont faire leur travail dans le corps. Je développerai plus longuement les besoins en fonction de chacun lors de notre entretien. Le bio : éthique, sans pesticides, sans produits chimiques, colorants... (voir l'article pour les enfants hyperactifs...) c'est très bien si ce n'est pas transformé... En même temps l'histoire de ce petit biscuit que TOUS nous avons consommé par les 4 coins ;)

Le foie

Publié le 1 mars 2018 à 15:20 Comments commentaires (0)

You need Adobe Flash Player to view this content.


Rss_feed